Où vont les anciens du LORIA quand ils en ont marre de Nancy ?

Le 10 septembre dernier, comme chaque second samedi du mois, j’ai fait mon petit tour au célèbre « Flohmarkt an der Schlossmauer », la brocante mensuelle sur la Franz-Jozef-Röder Straße (Saarbrücken).
Et là, sur qui je tombe ? Le Rhaleb de l’équipe Alice, actuellement en détachement au Max-Planck-Institut für Informatik de Sarrebruck ! C’était un grand plaisir de revoir Rhaleb, avec qui j’avais eu de si intéressantes conversations au laboratoire !

Rhaleb m’a fait découvrir une pizzeria que je ne connaissais pas (ben oui, je ne connais pas tout à SB, moi je connais plutôt le Dibbelabbes à la Schicki-Micki du Bruch’s No1 ou les Hoorische de la Tante Maja !), mais c’était très bien, dans une ambiance un peu plus high-tech que dans mes vieilles Kneipen ringardes. Et nous en avons profité pour parler de son fils qui a maintenant 5 ans et des vieux collègues du LORIA !

Lire la suite

Les 500 ans du « Reinheitsgebot »

reinheitsgebot bier 500 jahre

Cette semaine, les amateurs de vraie bière célèbrent les 500 ans du « Reinheitsgebot« , cet édit bavarois qui limite strictement à 3 éléments les composants utilisés dans le processus de brassage de la bière : le malt d’orge, le houblon et l’eau.
Le « Bayerische Reinheitsgebot » fut promulgué le jour de la Saint Georges, le 23 avril 1516, par le Landständetag (une réunion des représentants de la noblesse, de la bourgeoisie et des prélats des grandes villes du royaume) à Ingolstadt, et par les ducs régnants de l’époque, Wilhelm IV. et son jeune frère Ludwig X.

Lire la suite

Ils ont muré la porte de l’enfer…

Back in the old days… Sarrebruck (où la bière est toujours bien meilleure qu’à Nancy) à la fin des années 70…
Quand nous sortions de la Gießkanne, vers 3 heures du matin après un bon petit concert de jazz, et qu’une petite faim nous tenaillait l’estomac, il restait toujours une adresse pour nous accueillir : le Hades, sur la Paul-Marien-Straße (ou plutôt sous, puisqu’à Sarrebruck, les choses intéressantes se passent dans les caves).
Cette Kultkneipe de la vie estudiantine sarroise servait jusqu’à 5 heures du mat d’énormes platées de spaghettis pour 2.50 DM, la sauce tomate et une montagne d’emmenthal râpé compris !

Lire la suite