Projets

Current and past Projects 


HDCHS? (PEPS CNRS S2IH-INS2I:  LORIA-PERSEUS-CERCO, mars-déc 2018)

Human Dynamic Clamp in HandShaking?

Ce projet concerne la robotique, les neurosciences et la psychologie expérimentale.

  Expériences de capture du Handshaking à Toulouse, mai 2018. LORIA-CERCO-PERSEUS en collaboration avec le LAAS 

Il est dans la continuité des travaux commencés au LORIA sur la compréhension  de l’acte de «poignée de mains» (handshaking) entre deux personnes, afin de les reproduire à plus long terme avec un robot humanoïde qui devra interagir naturellement avec l’humain. Cet acte est étudié car c’est une interaction physique et sociale multimodale, courante socialement, mais complexe du point de vue neurosciences et robotique car elle met en jeux des couplages physiques, psychologiques et sensorimoteurs qui sont changeants selon le contexte social. Ce projet propose de mener des expériences préliminaires sur le handshaking entre humains qui permettront de mieux comprendre les phénomènes de synchronisation physique et psychologique (couplage, verrouillage, rythmicité) plus connus sous le paradigme « Human Dynamic Clamp » (HDC), en vue d’en proposer des mécanismes de plasticité spécifiques pour les modèles de contrôleurs bio-inspirés étudiés au LORIA pour la commande des robots humanoïdes.


INNOV’CHAIR 4.0  (2018-2021)  

Développement et industrialisation d’une gamme de fauteuils roulants connectés   

  • Projet  Région  Grand-Est collaboratif de  Recherche & Développement  et d’Innovation.
  • Partenaires: Logo Silver ,  CentraleSupélec,  LORIA, ENIM, LCOMS, Institut de l’autonomie (ISEETECH)

ShakeHands (PEPS CNRS Mirabelle :  LORIA-InterPsy,  mars-déc 2015)

Mesures des paramètres physiques de la poignée de main entre deux personnes selon le contexte social ou émotionnel

Ce projet exploratoire réunit des roboticiens et des psychologues de l’interaction.

Il vise à comprendre et à modéliser certains phénomènes physiques et cognitifs mis en jeux lors du geste de la poignée de main entre deux personnes selon le contexte social ou émotionnel. Des expériences sont menées pour mesurer les paramètres physiques fondamentaux de la poignée de main (fréquences des mouvements du bras, répartition des forces de serrage entre les mains selon ce contexte. L’objectif à plus long terme, et au-delà du projet, est d’établir des modèles de contrôleurs bio-inspirés qui permettront aux robots humanoïdes de produire ce type d’interaction.


Guido (Mines Nancy-LORIA, Sept 2014-janvier 2016)

Un robot guide au Musée d’Art Moderne du Luxembourg 

En collaboration avec l’artiste Paul Granjon (Université de Cardiff), Guido est un robot humanoïde monté sur roues pour faciliter son déplacement dans le musée. L’objectif est de concevoir un robot guide, ayant un aspect humanoïde et une attitude décalée et humoristique, pour interagir avec les visiteurs en les accueillant et accompagnants dans les diverses galeries du MUDAM, comme le ferait un accompagnateur humain. Guido au MUDAM